Mai 2009 - Allemagne & Hollande

Voyage ARCAT 2009, par Laurent Cordonier

 

 

alt

 

 

 

 

 

 

 

 

Les participants* (suisses et belges) au voyage ARCAT 09

Le programme du voyage proposé par l’ARCAT est chaque année terriblement alléchant ! Cependant, pour différentes raisons, ce n’est qu’en 2009 que j’ai pu participer pour la première fois à ce marathon aquariophile qui, cette année-là, s’est déroulé sur quatre jours (du jeudi 21 mai au dimanche 24 mai). Je vais tenter en quelques lignes et photos (merci Sylvain et Christian) de vous faire vivre les moments forts de cette expédition.

 

L’aventure a commencé le jeudi 21 mai de bonne heure à Tolochenaz où nous étions 13 membres de clubs affiliés à l’ARCAT à embarquer dans un petit bus de 25 places. L’ambiance, déjà à la rigolade, laissait présager de bons moments à passer ensemble ! Nous avions devant nous, pour cette première journée, un programme chargé : nous allions parcourir plus de 600 km pour nous rendre à Liège, où nous attendaient des aquariophiles belges, en passant par Nancy pour visiter l’Aquarium de la ville.

 

Après un rapide pique-nique sur une aire d’autoroute, nous atteignions Nancy en début d’après-midi. Le temps était maussade, ce qui nous rendait d’autant plus impatients de visiter cet Aquarium dont j’avais tant de fois lu le plus grand bien dans Aquarium Magazine et Aquarama, à l’époque où ces revues existaient encore. En effet, l’Aquarium de Nancy présente un très grand intérêt pour les aquariophiles que nous sommes : c’est une structure de recherche de l’Université Henri Poincaré où l’accent n’est pas mis sur le spectaculaire, mais sur la présentation d’espèces souvent peu courantes dans des conditions respectant autant que faire se peut leurs besoins biologiques. Nous n’avons pas été déçus ! Tant en eau douce qu’en eau de mer, les espèces présentées étaient variées et, pour certaines d’entres elles, c’était la première fois qu’il m’était donné de les voir. Les poissons étaient éclatants de santé dans de beaux bacs, très naturels et bien entretenus. Dans la mesure où la structure est ancienne, la majorité des bacs sont de dimensions modestes pour un Aquarium public. Dès lors, certaines espèces paraissaient parfois être un peu à l’étroit, mais arboraient pourtant des tailles impressionnantes et semblaient en parfait état. Comme toujours dans de tels cas, le temps est passé beaucoup trop vite et c’est avec le sentiment qu’il y avait encore beaucoup à voir que nous sommes remontés dans le bus.

Quelques images de l'Aquarium de Nancy :

altaltaltaltaltaltaltalt

 

En début de soirée, nous sommes arrivés à Liège. Des aquariophiles belges (Yvan Detry, président de l'ICAIF, Eric Gabrys et Philippe Garrido) nous attendaient à notre hôtel. Nous avons dîné avec eux dans la superbe salle à manger voutée de l’hôtel. Accompagnés de nos guides locaux, certains d’entre nous sont allés boire d’excellentes bières belges dans un quartier de Liège réputé pour sa vie nocturne. La nuit fut un peu courte…

 

Le lendemain matin, rejoints par une dizaine d’aquariophiles belges, nous sommes partis pour Cologne, en Allemagne, où nous avons visité deux magasins aquariophiles : Aqua Tropica et Diskus-Zierfisch-Center-Royal. Ces deux magasins étaient très intéressants : nous avons eu l’occasion de voir (et, pour certains, d’acheter) des espèces inhabituelles en aquarium. Nous avons ensuite continué notre route en direction de Duisburg afin de visiter le célèbre Zoo Zajac connu pour être le plus grand magasin aquariophile du monde. Et, effectivement, c’est grand ! Une nouvelle fois, de nombreuses espèces rares dans le commerce étaient proposées. De façon plus surprenante, il était aussi possible d’acheter divers mammifères, dont un paresseux ! La vente de tels animaux dans un magasin zoologique prête évidemment à discussion, ce d’autant plus que les conditions dans lesquelles ils étaient exposés n’étaient pas forcément idéales pour eux… Mais ce que nous avons surtout retenu de ce magasin, c’est sa démesure et la richesse de l’offre tant en vivant qu’en matériel.

Quelques photos prises dans les différents magasins :

altalt

altalt

 

altaltaltalt

Le soir nous avons fait un repas de fête avec nos amis belges avant de nous rendre à notre hôtel (à Duisbourg) où la soirée s’est prolongée très tard autour de bières – allemandes cette fois (je ne rapporterai pas ici ce qu’en ont dit les Belges afin de ne froisser aucune sensibilité – ce qui, soit dit en passant, ne les a pas empêchés d’en boire une quantité respectable…).

 

Le samedi nous sommes partis (trop) tôt, toujours en compagnie de nos amis belges, en direction d’Arnehm (NL) pour visiter le Burger’s Zoo. Ce Zoo est une pure merveille. Les animaux n’y sont pas présentés en cage, c’est le spectateur qui se promène parmi eux dans des biotopes reconstitués à la perfection. Ainsi, il faut parfois chercher un peu si l’on veut apercevoir un animal, ce qui rend d’autant plus intéressante son observation. Il n’est évidemment pas possible de dresser ici la liste des biotopes reconstitués, encore moins des espèces présentées. Je me contenterai donc d’évoquer l’époustouflante transposition du désert d’Arizona dans une immense serre, la magnifique reconstitution d’un morceau de mangrove dans une autre serre ou, encore, le bout de forêt pluvieuse s’épanouissant dans une salle gigantesque. Le monde aquatique n’est pas en reste dans ce zoo : un Aquarium aux dimensions impressionnantes et fort bien réalisé permet d’admirer des fonds coralliens où virevoltent des centaines de poissons bigarrés. Nous avons tous été beaucoup impressionnés par la visite de ce Zoo !

Quelques images du Burger's Zoo :

altaltalt
altalt

 

altaltalt

altalt

altalt

L’après-midi, nous nous sommes rendus à Gemert (NL) pour visiter Aquabeek, une ferme d’élevage de poissons exotiques principalement axée sur les cichlidés. La société Aquabeek est un grossiste qui reproduit et fait grandir un nombre stupéfiant d’espèces. La première partie de la structure, composée de dizaine de réservoirs, assure le stockage et le grossissement de poissons destinés aux bassins de jardins (poissons rouges, koïs, esturgeons et autres bouvières). La deuxième partie est constituée d’un très vaste hangar dans lequel sont disposés des centaines d’aquariums alignés sur des rayonnages à quatre étages. Dans ces aquariums, des poissons « d’eau chaude » sont stockés et grandissent avant d’être envoyés à des magasins en Europe. De nombreuses espèces sont reproduites sur place. Nous avons pu admirer des dizaines d’espèces de cichlidés des grands lacs africains, mais aussi des ovovivipares peu courants dans le hobby, ainsi que de nombreux loricaridés inhabituels, sans parler des characidés, gobies, etc. Certains d’entre nous en ont profité pour acheter quelques poissons que nous n’avons pas l’occasion de trouver en Suisse. Nous avons tous été très impressionnés par l’immensité de la structure, mais aussi par le professionnalisme du personnel (personnel par ailleurs courageux dans la mesure où il travaille toute la journée dans un hangar chauffé à 28°C et où le taux d’humidité doit avoisiner les 100%...).

Des images de Aquabeek :

altalt

 

altalt

En fin de journée, nous sommes repartis en direction de Liège où nos amis belges nous ont quittés pour rentrer chez eux, les bras chargés de caisses isothermes remplies de poissons et la tête pleine de souvenirs. De notre côté, nous sommes allés manger dans un restaurant gastronomique absolument charmant.

 

Dimanche matin le réveil fut d’autant plus pénible que nous savions que notre voyage touchait à son terme. Le programme de la journée était le suivant : quitter la Belgique en passant par le Luxembourg et nous arrêter à Amnéville (en Lorraine) pour visiter un Aquarium public : l’Aquarium Imperator. Disons-le immédiatement, cette dernière visite fut une déception. En effet, dans des aquariums à l’esthétique souvent discutable nageaient des poissons dont beaucoup étaient malades, stressés, blessés, malingres… Le spectacle contrastait violemment et tristement avec ce que nous avions eu l’occasion de voir durant les jours précédents. Mais, il faut le relever, cette visite malheureuse fut la seule ombre portée au tableau de ce magnifique voyage.

 

C’est fourbus que nous sommes arrivés en Suisse en début de soirée. Chacun est parti de son côté pour profiter d’une bonne nuit de sommeil.

 

S’il s’agit de tirer un bilan de ce voyage ARCAT 2009, on peut affirmer qu’il fut une totale réussite. Une telle réussite n’est pas due au hasard, mais au travail formidable de Christian Bochud qui s’est démené pour organiser ce voyage dans ses moindres détails. Qu’il en soit remercié chaleureusement ! Le fait d’avoir rencontré des aquariophiles belges lors de ce voyage fut incontestablement un plus. Nous avons passé deux très belles journées en leur agréable et sympathique compagnie. J’espère que dans le futur nous aurons l’occasion de partager d’autres bons moments avec eux autour de notre passion commune !

 

LC

* Les participants suisses à ce voyage étaient : Jacques Bovet, Willy Burgdorf, Laurent Cordonier, Sylvain Cuendet, Thierry de Coulon, Patrick de Rham, Miguel Gomez, Alain Martig, Christian Mermod, Stéphanie Urech, Didier Urfer, Sylvain Ursenbacher et Christian Bochud (+ Michelle Gut, chauffeur).

 
Conférences
Contact
Visites
Aujourd'hui42
Hier41
Cette semaine42
Ce mois578
Tous53344